Franca Oetheimer

Musicothérapeuthe et coach vocal

 

 

Musicienne, flûtiste (formation auprès du Conservatoire de Parme, Italie) et musicothérapeute. Franca est spécialiste de la petite enfance et du handicap, formée à la voix au Roy Hart Théâtre, et riche de nombreuses années d’expérience en tant que coach vocal.

 

Franca propose des sessions individuelles ou par mini groupe (dans les derniers mois de grossesse elle peut se déplacer à domicile, sinon les cours se dérouleront soit chez elle (2ème Bezirk), soit à l’école de musique.

Durée des sessions : 1h 1/2 en mini groupe – 1h pour une séance individuelle.


Ayant vécu à l’étranger et travaillé à l’International, elle propose ses cours de voix dans 4 langues (français, italien, allemand ou anglais)


Découvrir et rencontrer sa voix pendant la grossesse :

LES 9 BIENFAITS, pour Maman, Papa et bébé


Découvrir sa voix permet :
1 - de rentrer pleinement dans son corps en mutation et de se l’approprier pas à pas au fil des mois
2 - de prendre conscience de sa respiration afin qu’elle devienne vraiment une force
3 – d’être à l’écoute de soi, du papa et de son bébé afin de tisser une communication intime et ce, dès la conception
4 - de stimuler la croissance du cerveau du bébé
5 - d’apaiser et de rassurer bébé, tout en lui permettant de développer ses capacités de perception
6 - d’optimiser et de développer ses capacités psychomotrices
7 - de mettre en mouvement le processus de développement du langage de bébé
8 - de libérer des endorphines et de procurer un bien-être, aussi bien pour la maman que pour son enfant tout particulièrement au moment de la mise au monde *
9 - d’être un instrument puissant pour faire passer un message d’amour pendant la grossesse. A travers les sons et les vibrations, l’enfant se connecte à la Présence de son papa et de sa maman
 
* un article paru dans le "Journal of the American Medical Association", publie les résultats d’une étude qui montre que les femmes enceintes qui écoutent de la musique pendant l’accouchement ont une meilleure tolérance à la douleur et de ce fait, un besoin moindre en médication